Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 13:49

Liste matériel 2nde enseignement d’exploration Création et Culture Design

> Crayons papier B, 3B, 8B

> critérium 0,5 mm, mine 2B

> gomme blanche

> règle métal 60 cm

> 2 grandes équerres ( 45°, 60° )

> cutter à papier + lames

> planche à découper 60 X 45 cm obligatoire

> ciseaux

> colle ( tube + liquide ), ( + éventuellement en bombe, facultatif car plus onéreux )

> ruban adhésif

> encre de chine noire + porte plume et plumes à dessin

> stylo feutre noir fin (0,1 ou 0,2)

> feutre noir gros

> 24 (minimum) crayons de couleur aquarellables (marques FABER-CASTELL ou DERWENT ou CARAN D’ACHE ou STAEDLER, préférence pour Albrecht DURER de FABER-CASTELL)

> 1 petite boîte d’aquarelles

> gouaches gros tubes (noir, blanc, jaune primaire, rouge magenta, bleu cyan )

> brosse n°16 + brosse peintre n°40

> pinceaux petit gris extra n°6 et n°14

> petit rouleau à peindre mousse

> carton à dessin 67 X 52 cm ( + éventuellement sac de transport, pratique en cas de pluie )

> une boîte à outils (pour ranger le matériel )

> un carnet de croquis ½ ZAP BOOK 14,5 X 21 cm

> un protège documents format A4,, 120 pages

> une clé USB ou disque externe ( réservé à l’accès aux ordinateurs de la section )

> facultatif ( demandé en 1ère STD2A) : encres de couleur COLOREX (jaune primaire, rouge magenta, bleu cyan, terre de sienne, vert oriental, violet )

Tarifs préférentiels aux magasins Outremer’Blue et Colori de Perpignan en précisant

« élève en design au lycée Jean Lurçat ».

ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan
ouverture de la seconde d'exploration "création & culture design" au lycée Jean Lurçat de Perpignan

in memoriam Jacqueline Meshaka qui inaugura dans les années 70 les filières artistiques à Lurçat en créant l'option arts plastiques et qui fut mon professeur.

 

Pour tout renseignement:

Patrice Deixonne

p.deixonne@gmail.com

17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 16:29
Le Corbusier au centre Georges Pompidou

Le Centre Pompidou consacre une exposition à l’œuvre de Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier. Architecte et urbaniste visionnaire, théoricien de la modernité, mais aussi peintre et sculpteur, Le Corbusier a profondément marqué le 20e siècle en bouleversant la création architecturale et la façon « d’habiter ». Le Centre Pompidou invite le public à comprendre tout l’œuvre de cette grande figure de la modernité à travers la notion de proportion humaine, le corps humain s’imposant comme un principe universel définissant toutes les dimensions de l’architecture et de la composition spatiale. La conception du Modulor (1944), silhouette d’un corps humain d’1,83 m, formalise un système de proportions basé sur le nombre d’or et permettant d’organiser une harmonie de toutes constructions spatiales directement définie selon la morphologie humaine. Pourtant le Modulor – qui s’imposera comme un véritable système normatif pour de très nombreux architectes, régulant aussi bien la forme des intérieurs que la proportion des constructions – semble avoir été interprété comme un instrument métrique, une mesure purement abstraite organisant l’architecture selon une rationalité géométrique...

source: centre Pompidou

https://www.centrepompidou.fr/cpv/ressource.action?param.id=FR_R-8f8d423bac2b3aa1d3d51c882cb768c7¶m.idSource=FR_E-4db6946e85e36d2f59263e519c45e65

8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 20:23
5.5 Designers


5.5 Designers est un cabinet de recherche et de consultation en design crée en août 2003. Leur premier projet «Réanim» qui a donné naissance à la médecine des objets marque le début de leur ascension dans le monde du design.
Le système qui a donné naissance à une société de gaspillage, de crise écologique et financière n’est plus viable et la fin de ce cycle est annoncée. Les nouveaux enjeux sont aujourd’hui connus, il ne reste plus qu’à définir les bases de ce changement qui demande de réinventer notre façon de consommer, de produire et par conséquent de concevoir.


Comment donner une seconde vie à un produit ? Cette nouvelle discipline concerne des objets courants, trouvés en nombres dans les décharges, la rue, chez les particuliers ou invendus et stockés en grand nombre dans les industries. Il ne s’agit pas de restaurer (rétablir en son premier état), ni de détourner (changer la fonction), mais de réhabiliter des objets (en systématisant l’intervention): des actions simples, pouvant être reproduites par tous ou reproductibles dans un nouveau processus de production industrielle.


Réanimer, récupérer, réintroduire, restituer, réhabiliter, recycler, repenser, panser, soigner... Le designer devient médecin des objets, et utilise son savoir-faire pour optimiser l’espérance de vie des meubles abandonnés. L’objectif n’est pas de restaurer (pratique qui cherche à rétablir quelque chose en son premier état), ni de réparer (activité qui consiste à utiliser des moyens rudimentaires pour prolonger la vie), ni de détourner
(changer la fonction) mais de réhabiliter du mobilier. L’objet est différent - l’intervention est visible- mais utilisable.

5.5 Designers5.5 Designers
5.5 Designers
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 19:12
Tape Art

Fini les bombes de couleur, les nouveaux graffeurs utilisent désormais du ruban adhésif ou du gaffer. Le tape art relie les hommes à différentes formes d’expression. Adeptes du street art, performeurs, musiciens et VJs se servent maintenant aussi des rubans colorés.

L’Europe est sens dessus dessous. Les rubans adhésifs sont partout… dans la rue, sur des immeubles, dans des publicités et des clips, et même parfois sur des hommes

Le collectif berlinois Klebebande:

Pour nous, la bande adhésive, c’est la nouvelle peinture. On n’étale plus de couleurs au pinceau ou à la bombe. Maintenant ce sont les bandes qui donnent la couleur. Le gaffer structure le monde.

20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 21:10
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 22:45
design-durable - dans cours
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 22:21
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
l'architecture inquiétée par l'art
design-durable - dans cours
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 21:46

L'histoire du tabouret Tam Tam

Le tabouret TamTam a été dessiné par Henry Massonnet en 1968. A cette époque, le plastique constitue le matériau miracle et séduit les plus grands designers. Il permet toutes les techniques de moulage et de mises en forme, à des cadences rapides, pratiquement sans perte de matière.

1973 : le choc pétrolier donne un coup de frein à la création de mobilier en plastique. Mais un petit tabouret résiste, maniable et confortable, écologique et économique, qui se monte en seulement trois clics.

Le public est enthousiaste, le succès incontestable : le tabouret Tam Tam se vend à plus de 12 millions d’exemplaires. 

Tam Tam est aujourd’hui fabriqué dans la même usine et le même moule n°169 qui ont donné jour au modèle original. Il est produit par la société STAMP, fondée par Henry Massonnet en personne. 

  

 

Le tabouret TamTam a été dessiné par Henry Massonnet en 1968. A cette époque, le plastique entretient l’utopie de la libération du besoin et séduit les plus grands noms du design. Le matériau se plie avec joie à toutes les techniques de moulage, permet des mises en forme originales, à des cadences rapides, pratiquement sans perte de matière.

1973 : le choc pétrolier contrarie sérieusement la création de mobilier en plastique. Survit alors un petit tabouret, maniable et confortable, écologique et économique, qui se monte en seulement trois clics.

Le public est enthousiaste, le succès est à sa démesure : le tabouret Tam Tam se vend à plus de 12 millions d’exemplaires. Il ne manquait plus qu’une photo de Brigitte Bardot assise sur un Tam Tam pour faire accéder le tabouret au titre très convoité d’objet culte.

Tam Tam est aujourd’hui fabriqué dans la même usine et le même moule n°169 qui ont donné jour au modèle original. Il est produit par la société STAMP, fondée par Henry Massonnet en personne. 

le siège moulé
le siège moulé
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 21:32

Un travail axé sur la méthodologie du dossier de CCF pour les terminales bac pro.

méthodologie
méthodologie
méthodologie
méthodologie
méthodologie
design-durable - dans cours
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 22:49
Patrice Deixonne
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de design-durable
  • Le blog de design-durable
  • : le blog du cours d'arts appliqués du lycée Jean Lurçat de Perpignan, à l'usage des élèves.
  • Contact

Recherche

Classement